L’art osé du matin, sur un air de poésie…

Pour le concours de L’art osé du matin N°3, Alexis L. a écrit ce poème avant son départ de l’unité de soins.

L’atelier

Mon atelier c’est ma fenêtre, 
Une fenêtre sur la vie.
Parfois fermé, souvent ouverte
Et jamais angoissante
Mais plutôt à remplir d’envie.
J’y ressens les gens, libres mais malheureux, heureux malgré les chaînes.
J’y vois des gens qui se rejoignent, se dévisagent puis se déchaînent.
Liberté est mot, mais qui ne soigne pas mes maux.
Dans les chaos, c’est sûr, se rassurer, faire face aux Dangers, sans ressasser.
Je suis sûr ces images qui brillent,
Des souvenirs dont on ne retient que la moitié … chienne de vie.
Si l’on voulait, si je le voulais,
Rapidement envahie
Nous voudrions être ensemble.
Pas de cata sans strophe, donne un mot pour les idiots.
Seulement se dire que groupir
C’est aussi s’offrir et partager.
ALEXIS-L

2 commentaires pour “L’art osé du matin, sur un air de poésie…

  1. « L’atelier d »Alexis » est un beau témoignage sur ce qu’on peut laisser dans un atelier d’art thérapie. Les maux s’y envolent, parfois reviennent mais sont chassés la séance suivante, repoussés au loin, parfois jusque dans les souvenirs. Bravo Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.